Crinières d'ébène

Crinières d'ébène

18,25 €
Déstockage -50%
- 50 %
9,12 €

« N’galaari est une miniature de cheval d’une beauté inhabituelle. Ses instincts sont frémissants et j’ai l’impression qu’il connaît déjà la force de son nom. Il me fait penser à un chat. Tout en lui reflète l’intelligence. » « Didango ressemble à un gros bébé qui n’aurait pas remarqué qu’il est devenu plus grand que tout le monde. Il serait même un tantinet impertinent. Il a de grands yeux de biche ornés de longs cils de star. Cela lui donne une douceur dans le regard qui me fait fondre. »
« Nji Fonfon est l’aîné du groupe et a imposé son espace vital par quelques ruades bien sonnées. Il pense qu’il y a deux choses avec lesquelles on ne rigole pas dans la vie : bouffer et faire la sieste. »
Le ton est donné. Stéphane et Véronique vont de découvertes en prises de conscience, aussi sensibles à leurs hôtes africains qu’à leurs chevaux, aussi passionnés par la culture de ce continent que par ses paysages sauvages où rode une vie animale toujours inquiétante.
La présence de Véronique ajoute une touche féminine et une vision proche des choses qui complète les airs relevés qu’affectionne Stéphane. Ils forment un « duo magistral » qui donne au récit une dimension nouvelle.
Ce livre est aussi une formidable introduction à la culture africaine. À travers l’anecdote (Le gendarme qui demande interloqué : où sont vos véhicules ?), les grands exposés du Lamido de Banyo (« Mon pouvoir a quelque chose de sacré. Je suis investi d’une force qui bénéficie à tous mes sujets. ») ou les solutions au problème africain du père Aurenche (« Nous devons faire le pari de l’humain dans l’autre. »), ce récit offre au lecteur une fresque émouvante et colorée de l’Afrique.
À coup sûr, il deviendra un ouvrage de référence, aussi bien pour ceux que les voyages au long cours font rêver, que pour tous ceux que l’Afrique interpelle.
Échos des médias


Figaro Magazine 5 janvier 2002
[...] On y sent les parfums, on y voit les compagnons de route avec la netteté d'un objectif photographique. A lire pour se laver la tête.

Terre Sauvage Février 2002
[…] Ces deux volumes consacrés à l’Afrique et à l’Asie nous offre un bon résumé de ce qui fait le « style Bigo » : de l’aventure, de l’humour, de l’enthousiasme et beaucoup d’amour pour les peuples du monde. Alors en selle !

La Voix du Nord 20 décembre 2001
[...] Stéphane Bigo est de cette race de voyageurs aventureiers au long cours qui suscitent autant l'admiration que la facination [...]

Nice Matin Dimanche / Var Matin 23 décembre 2001
[...] plus qu'un carnet de routes, où l'écrit reste prédondérant "crinières..." et ses innombrables anecdotes constitue une approche lucide et humaine, bien différente de ce que nous racontent gégéralementles guides [...]

Atout Cheval Février 2002
[…] deux livres passionnants pour les mateurs de voyages à cheval.[…]

Cheval Evasion décembre 2001
[...] Paysages, ethnies, traditions, flore, faune, l'Afrique est là toute entière, superbe, sauvage, envoûtante. A cheval, l'immersion fut totale, sans retour et l'expérience incomparable[...]

Cheval Évasion Février 2002
[…] Ce livre est aussi une formidable introduction à la culture africaine. […] A coup sûr, il deviendra un ouvrage de référence, aussi bien pour ceux que les voyages au long court font rêver que pour tous ceux que l’Afrique interpelle.

Cheval pratique mars 2002
[…] Il n’en reste pas moins que ces deux récits ne dépasseraient pas le stade de la simple chronique de voyage si leur auteur ne manifestait pas une certaine capacité à rêver, à se laisser gagner par cette vision que d’aucuns baptisent poésie.[…]

L’amour des livres Avril 2002
[…] Cette fresque vivante et colorée fait partager leur amour pour ce pays et ses habitants.

272 pages, 17 x 23.7 cm

Identifiez-vous ou créez votre compte pour nous poser une question sur cet article

Se connecter