Les embouchures - Guide d'achat

Choisir la bonne taille

Le-mors1.png

Les données ci-dessous sont fournies à titre indicatif. Elles correspondent à un cheval de selle de gabarit et type standard. Nous vous recommandons vivement de prendre la mesure directement sur le cheval (largeur au niveau de la commissure des lèvres).

Dureté, sévérité d'une embouchure ?

Il est très important d'adapter la sévérité du mors à la main du cavalier et à la sensibilité de la bouche du cheval. Pour une main peu expérimentée ou un jeune cheval, privilégiez une embouchure simple et douce. Une embouchure sévère ou technique est à réserver aux cavaliers expérimentés recherchant une action particulière, une plus grande précision !

Le tableaux ci-dessous présente une synthèse des différentes caractéristiques d'une embouchure et de leurs incidences sur la sévérité du mors.

Les différents matériaux

Caoutchouc : idéal pour les jeunes chevaux, sa souplesse le rend très doux au contact. Il peut par contre s'avérer irritant au niveau des commissures pendant une utilisation prolongée.

Résine / Flexi : idéal avec les jeunes chevaux et les chevaux sensibles, cette matière présente de nombreux avantages. Plus rigide, elle ne provoque pas l'effet chewing-gum du caoutchouc et n'irrite pas. Par rapport au métal, le contact est plus doux et moins froid en hiver.

Cuivre : la libération d'ions contenus dans le cuivre provoque une plus grande salivation et contribue à la décontraction. Seul le canon est en cuivre sur ce type d'embouchure, les anneaux ou branches étant en général en inox.

Alliages de cuivres : type Maillechort, Cyprium, Aurigan® ... Ces allianges contiennent tous du cuivre en plus ou moins grande quantité (85 à 90% pour le Cyprium et l'Aurigan®). Sur le même principe que le cuivre, ces alliages provoquent une plus grande salivation et contribuent à la décontraction. Ils sont plus résistant que le cuivre et l'embouchure est intégralement réalisée dans la même matière (pas de différence de teinte entre le canon et les anneaux).

Laiton : alliage de cuivre et de zinc, le principale intérêt du laiton est esthétique (couleur jaune assortie à la bouclerie de certains filets). Il ne présente pas d'avantages supérieurs aux autres alliages de cuivre.

Inox : le principale avantage de l'inox réside dans son coût. Moins cher, c'est le matériaux le plus couramment utilisé, il ne s'oxyde pas avec le temps.

Acier nickelé : la fine couche (nickel) recouvrant l'acier lui confère un aspect proche de l'inox. Il est courant que ce traitement finisse par s'écailler dans le temps, laissant l'acier à nu et provocant l'apparition de rouille. Ce matériau est utilisé sur les mors bas de gamme.